Dial H


Télécharger Dial H gratuitement sur Bookys
Dial H
Dial H

Dial H

Dial H
French | CBR | 68 pages | 97.5 MB


Dial H (16 Tomes)

Dial H (16 Tomes)
Editeur(s) : DC Comics | 2012-2013 | Français | CBZ | 569 Mb





Jonathan Weakshield - Antoine Sénanque


1897, Scotland Yard, Londres. Le dossier Jonathan Weakshield est réouvert. Ancienne grande figure de la pègre, il avait été déclaré mort quinze ans plus tôt. Chef du Seven Dials, quartier redouté des bas-fonds londoniens, il y a fait régner l'ordre et la terreur au côté du Viking, le maître des gangs de la capitale, officiellement pendu en 1885.
Les empreintes retrouvées sur une lettre à une inconnue prouvent que Weakshield est vivant. Tandis qu'un inspecteur acharné se lance sur sa piste à travers l'Europe et l'océan Indien, l'enquête de deux journalistes du Daily News dévoile les secrets de celui qu'on avait surnommé pour sa cruauté le « loup du Seven Dials ». Qui est-il ? Comment a-t-il disparu ? Et pourquoi refait-il surface maintenant ?
Il faudra remonter loin, revenir sur son passé en Irlande au temps de la grande famine, interroger ses lieutenants, suivre son ascension à Londres, revivre la bataille des gangs de Strugglefield, son amitié brisée avec le Viking et son histoire d'amour secrète. Weakshield revient pour régler ses comptes et sauver la femme qu'il aime, mais les vieilles haines se réveillent et le sang s'apprête à couler de nouveau sur les bords de la Tamise.
Avec un talent et une puissance extraordinaires, Antoine Sénanque nous entraîne à la fin de l'ère victorienne dans un « Gangs of London » où se croisent les ombres d'Oscar Wilde, de Stevenson et de Jack l'Eventreur.


Théâtralités contemporaines: Entre les arts plastiques et les arts de la scène



Théâtralités contemporaines: Entre les arts plastiques et les arts de la scène. Avec une préface de Marvin Carlson by Katia Arfara
French | Dec 20, 2011 | ISBN: 3034303246 | 388 Pages | PDF | 31 MB



Tout en ayant sensiblement élargi leurs champs d’intérêt, les analyses critiques de la danse, du théâtre et des arts plastiques se cantonnent toujours aux frontières traditionnelles de leurs disciplines. Cet ouvrage propose une synthèse riche et innovante des pratiques intermédiales s’en prenant directement à l’approche puriste de la critique moderniste, plus particulièrement au débat autour de la théâtralité de l’art minimal lancé en 1967 par Michael Fried. En franchissant les frontières géographiques et les différents courants de la pensée moderne notamment celle de Bertolt Brecht, Marcel Duchamp et Antonin Artaud, l’auteure approche de manière globale cette volonté artistique de transgresser les schémas institutionnels à partir d’une théâtralité hybride qui défie les limites établies entre les genres, mais aussi entre l’œuvre et le spectateur, l’art et la vie. L’ouvrage est enrichi par l’étude approfondie de six artistes qui, depuis la fin des années 1970, défient la doctrine moderniste par des formes « impures », à la croisée des arts plastiques et des arts de la scène. Jeff Wall, Cindy Sherman, Tony Oursler, Elizabeth Le Compte, Romeo Castellucci et Jan Fabre mettent en crise la représentation appelant à une perception critique qui redéfinit, de manière radicale, la place du spectateur. Cette double approche, à la fois panoramique et monographique, permet à cet ouvrage de servir de véritable réflexion de référence sur l’intermédialité et l’histoire de la culture au vingtième siècle, tout en ouvrant dans le champ universitaire et au-delà, dans celui de la critique, des pistes fécondes et inédites.